Mohamed El baz

Mohamed El baz est né en 1967 à Ksiba.

Après l’obtention, en 1989, du diplôme national d’arts plastiques à l’École Régionale d’Art de Dunkerque, il obtient en 1992 le diplôme supérieur d’expression plastique à l’École Nationale Supérieure de Paris-Cergy. Il a également poursuivi des études à l’Institut des Hautes Études en Arts Plastiques à Paris.

Depuis 1993, Mohamed El baz se consacre au projet intitulé Bricoler l’incurable, qu’il développe dans l’espoir de réparer ce monde qui lui semble imparfait. Par ses œuvres, Mohamed El baz questionne les fonctions de l’art et de l’artiste mais met également en exergue les maux de notre société tels que l’appartenance, la différence, le statut social, la diaspora, le rapport à l’autre ainsi qu’au monde.

À la formule Bricoler l’incurable, Mohamed El baz ajoute le terme détails, à concevoir dans le sens de partie d’un ensemble. Ainsi, chaque manifestation à laquelle il prend part est un fragment de ce vaste projet. Il intègre ainsi ses éléments à de nouvelles scénographies, les interrogeant sans limite et en conservant les plus valides, les survivants.

Ses œuvres ont intégré de nombreuses collections dont le Fonds National d’Art Contemporain de Paris (France), le Musée National d’Art Moderne de Lille (France), la Caisse de Dépôt et de Gestion (Maroc), le groupe Saham (Maroc), la Société Générale (Maroc).

Mohamed El baz vit et travaille entre Casablanca et Lille.

Auteur: Nadine Descendre
Co-éditeurs: L’Atelier 21 et Skira
Langues: Français/ Anglais
Nombre de pages: 208
Format: 30 x 24 cm
Date de publication: 2013
Prix: 500 dhs

Lumière noire
19 mars – 13 avril 2019
Bricoler l'incurable. Détails.2015. ON
20 octobre – 26 novembre 2015
Never Basta
8 octobre – 16 novembre 2013
Le festin nu
12 avril – 07 mai 2011
L'atelier aux cactus
7 avril – 2 mai 2009
Translate »