Najia Mehadji

Najia Mehadji est née en 1950 à Paris.

Najia Mehadji est une artiste majeure sur la scène de l’art contemporain au Maroc. Elle est également reconnue en France depuis les années 80 avec plusieurs expositions muséales dont deux rétrospectives en 2018 et 2019.

Sa double origine, française et marocaine, l’amène à créer très tôt une synthèse entre cultures occidentale et orientale. Très jeune son intérêt pour le théâtre d’avant garde et l’expression du corps lui font inventer ses propres outils et une manière singulière d’aborder la peinture. Dans les années 70 en France son engagement pour la reconnaissance des femmes dans le milieu de l’art contemporain, l’incite à intégrer le groupe Femmes/Art  et à travailler dans la revue Sorcières.

Le travail de Najia Mehadji peut se diviser en plusieurs grandes périodes de création. Après des peintures d’empreintes (1980-1990) influencées par la musique contemporaine et l ‘expression corporelle, puis des peintures/dessins de grand format, monochromes sur toile de lin, aux formes symboliques universelles (1990-2010), elle développe depuis 2010 des œuvres centrées sur le geste en s’inspirant de la calligraphie orientale et de la danse. Elle crée ainsi sa propre écriture tout en lignes continues et dynamiques, dans une performance physique et mentale. Elle réalise parallèlement des œuvres engagées contre la barbarie de la guerre (notamment sur le sort des femmes) et contre la peine de mort dans le monde.

Ses œuvres font partie de nombreuses collections dont l’Institut du Monde Arabe (France), le Fonds National d’Art Contemporain de Paris (France), le Musée d’Art Moderne et Contemporain du Centre Georges-Pompidou (France), le Musée des Beaux-Arts d’Amman (Jordanie) et le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (Maroc).

Najia Mehadji vit et travaille entre Paris et Essaouira.

Rosebud
23 avril 2024 – 24 mai 2024
Ligne de vie
7 décembre 2021 – 8 janvier 2022
L’invention du geste
25 septembre – 27 octobre 2018
20 ans d’oeuvres
17 mars – 22 avril 2015
Translate »